Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

France Télécom : qui y gagne ?

Publié le par Mozalyre

28 - 09 - 09 - 24 - 20 - 51 - 2 - 0

 

Tirage du loto ?

Tiercé, Millionnaire ou Banco ?

 

Non. Ce sont des chiffres, des chiffres qui font mal.


Il y a, a dit le patron, Didier Lombard, une "mode" à France Télécom :  sa langue aurait  fourché, certes, mais son lapsus révèle la légèreté de la prise en compte des actes désespérés des salariés de l'entreprise  !

 

28 - 09 - 09  : c'est aujourd'hui

24 – 20 :         c’est le 24ème suicide en 20 mois

51 :                  51 ans, c’est l’âge du salarié qui a choisi de partir aujourdh'ui

2 :                    ce sont ses deux enfants orphelins depuis aujourd’hui

0 :                    c’est le niveau de considération de l'humain dans la grande boîte

 


France Télécom, c’est l’arbre qui cache la forêt ; dans toutes les grandes boîtes, pèsent les menaces : 

Restructuration

Délocalisation

Déshumanisation...

 

Au risque de choquer, je dis MERCI à ces 24 salarié(e)s (chiffre de ce jour, pourvu qu'il n'évolue pas)  :

En décidant de se donner la mort parce qu'ils/elles avaient perdu tout espoir dans leur vie professionnelle,

en affirmant que la cause principale en est la dégradation des conditions de travail et le mépris pour l'être humain,

ils/elles réveillent l'espoir chez leurs collègues et rendent son humanité à la vie de l'entreprise.


RESPECT.

 


 

Commenter cet article

corinne 01/11/2009 11:22


Tout çà pour dire que, oui CHAPEAU aux salariés. Celà n'a pas été facile. La Loi de Robien a été finalement salutaire. Nos salariés ont aussi eu des problèmes. Les peu de jeunes que nous avons sont
"arrosés" (à nos dépens)pour qu'ils restent mais bcq s'en vont après être formés. Il y a un malaise mais le management est certainement meilleur qu'ailleurs. Nous restons vraiment encore dans
l'expectative.


corinne 01/11/2009 11:17


Il y a qd même un problème dans cette boîte. Dans la mienne qui est une banque,autrefois prestigieuse, nous avons eu des restructurations, des regroupements, des unités de métiers dans six puis
quatre puis deux villes au niveau national... Nous avons été rachetés, fait des profits (!) et aidé à repomper la maison mère. Les gros départs à la retraite ne sont pas ou très peu remplacés...
C'est la "peau de CHAGRIN" On parle de fusion... On est toujours là mais ?? 2011 2012 ??